Aurélie 05/04/07
 

Concours Kiné : pile, ester, spectrophotométrie 2007 ( St Michel)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptés à vos centres d’intérêts.


.
.

 

pile :


Une lame de zinc plonge dans un becher 1 contenant une solution de nitrate de zinc.

Une lame d'argent plonge dans un becher 2 contenant une solution de nitrate d'argent.

Un pont salin contenant du nitrate de potassium relie les deux demi-piles. La pile débite dans un circuit. L'équation de fonctionnement est :

Zn(s) + 2Ag+(aq) = 2Ag(s) + Zn2+(aq)

A- La variation de masse de la cathode est négative. faux.

cathode : réduction de l'ion Ag+ en métal Ag.

B- La concentration en anions augmente dans le becher de la demi-pile à l'argent.. faux.

C- L'électrode de zinc, le pôle négatif de la pile, subit une oxydation. vrai.

anode : oxydation Zn --> Zn2+ + 2 électrons.

D- La variation de masse de l'anode est positive.faux.

E- La capacité de cette pile dépend de la quantité initiale d'ions Ag+.vrai.


La constante d'équilibre K de la réaction Zn(s) + 2Ag+(aq) = 2Ag(s) + Zn2+(aq) est : 1 1038,5 ; 1 1052; 1 10-52 ; 1063,5 ; 2 10-38,5.

La réaction d'équation Zn2+(aq) + 2e- = Zn(s) a pour constante K1=1 10 -25.

La réaction d'équation Ag+(aq) + e- = Ag(s) a pour constante K2=1 1013,5.

K1 = [1/[Zn2+]éq ; K2=1/[Ag+]éq ; K = [Zn2+]éq / [Ag+]2éq = K22/K1 =1027/10 -25= 1052.

 ester :


Un ester de formule C5H10O2 est hydrolysé suivant deux réactions.

En milieu acide, la réaction ( 1) génère un corps A et un corps B.

En milieu basique, la réaction 2 génère le même corps A et un corps D

A- Le corps A est un alcool. vrai.

B est un acide carboxylique.

B- La réaction 1 est lente et totale. faux.

C- La réaction 2 est lente et limitée. faux.

D- Le corps B se transforme en D en milieu basique. vrai.

acide carboxylique + HO- = ion carboxylate + eau.

E- L'ester E peut se nommer ethanoate de propanoyle. faux.

éthanoate de propyle.

spectrophotométrie :


A- L'absorbance d'une solution double si la longueur d'onde de la lumière double. faux.

B- L'absorbance d'une solution peut s'exprimer en %. faux.

C- L'absorbance est d'autant plus faible que l'épaisseur traversée par la lumière diminue. vrai.

D- Le coefficient d'extinction molaire d'un corps varie avec la longueur d'onde de la lumière. vrai.

E- L'absorbance est nulle si l'intensité lumineuse est totalement absorbée par la solution. faux.

 Lorsqu'une lumière monochromatique d'intensité I0 traverse un milieu homogène, l'intensité de la lumière émergente I décroît exponentiellement lorsque l'épaisseur l du milieu absorbant augmente.

I = I0 . e (- al) ; A= log (I0/I)

si I tend vers 0, A ne tend pas vers 0.




 cinétique :
Une réaction chimique totale colorie une solution aqueuse. Son absorbance varie avec le temps suivant l'équation :
A= 2(1-exp(-0,01t)), avec le temps exprimé en minutes.

Le temps de demi réaction de cette réaction est en min : 1 ; 2 ; 0,7 ; 7 ; 70.

Données ln 2 = 0,7 ; ln7 = 2.

A t½, l'absorbance est égale à l'absorbance finale Aoo divisée par 2.

Aoo = 2 ; A = 1 ; 0,5 = 1-exp(-0,01t½) ; ln 2 = 0,01 t½ ; t½ =70 min.

traitement thermique :


A- Lors du vapocraquage de l'heptane, on peut obtenir de l'éthylène et du méthane. faux.

un vavocraquage conduit à la formation d'alcènes

B- Par déshydrocyclisation de l'heptane, on obtient du méthylbenzène. vrai.

C-Par craquage hydrogénant de l'hexane, on peut obtenir de l'éthane. vrai.

D- Par reformage de l'heptane, on peut obtenir du 2,3-diméthylhexane. faux.

du méthylcyclohexane.

E- Par déshydrogénation catalytique du propanal, on obtient du propan-1-ol. faux.


halogénation :
Un composé organique halogéné est obtenu par traitement d'un alcool à chaîne carbonée ramifiée de formule brute C4H10O, par de l'acide chlorhydrique. Le nombre de formules développées possibles pour ce composé halogéné est : 1 ;
2 ; 3 ; 4 ; 5.


 

retour -menu