Aurélie 08/01/10
 

 

QCM chimie générale : médecine pcem 2007.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.


.
.

Nombre d'oxydation de l'élément carbone.
Cet élément admet les nombres d'oxydation respectifs {-4 ; +2 ; 0 ; +4 }dans les espèces suivantes :

- CH4 ; CO ;  C ; CO2. Vrai.
"n.o(H) = +1  et n.o (O) = -2 ; dans une molécule la somme des nombre d'oxydation est nulle.
- C2H6 ; H2C=O ; C ; CO2 . Faux.
-
CO2  ; CO ; C ; CH4.  Faux.
-
CO2  ; CO ; H2C=O ; CH4. Faux.

Transfert thermique.
On plonge une épingle de capacité calorifique C ( J K-1) dans un verre contenant  une masse m ( en gramme) d'eau chaude  à la température T1 supérieure à Ta, température ambiante.
On note Tf la température finale du système ( masse d'eau + épingle) supposé isolé et c1 la capacité thermique massique de l'eau en J K-1 kg-1.
La relation permettant de calculer Tf s'écrit :
m c1(Tf-T1) =C(Tf-Ta) ; faux ;
La masse doit être en kg  ;
(Tf-T1) étant négatif, le membre de gauche de l'égalité est négatif, celui de droite est positif.
10-3m c1(Tf-T1) =C(Ta-Tf) ; vrai ;
10-3m c1(Tf-T1) +C(Tf-Ta) = 0 ; vrai ;
m c1(Tf-T1) +C(Tf-Ta) = 0 ; faux ;
La masse doit être en kg  ;
La température Tf est comprise entre Ta et T1 ; vrai.


Constante d'équilibre.
La constante d'équilibre Kp de la réaction d'équation 2HN3(g) = N2(g) + 3H2(g) :

a l'expression pN2 pH23 /pNH32 . vrai.
p étant les pressions partielles des gaz.
admet l'unité atm-2. Faux.
l'unité est atm2.
n'a pas d'unité. Faux.
admet l'unité atm2. vrai.
a l'expression pNH32 /(pN2 pH23 ) Faux.

 
Oxydoréduction.
Cocher les équations d'oxydoréduction, parmi les équations suivantes :

C(s) + CO2(g)--> 2CO(g).
vrai.
n.o( C dans C(s) ) = 0 ; n.o(C dans CO2) = +4 ; n.o(C dans CO) = +2 ; le nombre d'oxydation du carbone varie, c'est une réaction d'oxydoréduction.

FeOH2+ + 2H2O --> Fe(OH)2+ +H3O+. Faux.
n.o(H) = +1 ; n.o(O) = -2 dans FeOH2+n.o(Fe)-2+1= 2 ;  n.o(Fe) =+3;
dans
Fe(OH)2+n.o(Fe)+ 2(-2+1)= 1 ;  n.o(Fe) =+3;
aucun nombre d'oxydation ne varie, ce n'est pas une réaction d'oxydoréduction.
HCO3- +
H2O --> CO32- +H3O+. Faux.
dans
HCO3- , n.o(C)+1-2*3=-1 ; n.o(C) = +4 ; dans CO32- , n.o(C) -3*2 = -2 ; n.o(C) =+4
aucun nombre d'oxydation ne varie, ce n'est pas une réaction d'oxydoréduction.
CO2 +3H2O -->
CO32- +2H3O+. Faux.
aucun nombre d'oxydation ne varie, ce n'est pas une réaction d'oxydoréduction.
MnO4- +5 Cu+ + 8H3O+ -->Mn2+ +5 Cu2+ + 12H2O.
vrai.
n.o (Cu) dans Cu+ : +1 ;
n.o (Cu) dans Cu2+ : +2 ; au moins un nombre d'oxydation varie, c'est une réaction d'oxydoréduction.

 Nombres quantiques.
Un électron d'une configuration électronique est associé aux nombres quantiques n=3, l=1 et m=0. Il appartient :
- à une orbitale 3d. Faux.
pour une orbitale 3d, la valeur de l est 2.
- à une sous couche p. vrai.
pour une orbitale p, la valeur de l est 1.
- à l'atome de magnésium ( Z=12) dans son état fondamental. Faux.
Configuration électronique du magnésium 1s2, 2s2, 2p6, 3s2 , 3p0.
-  à l'atome d'azote ( Z=7) dans son état fondamental. Faux.
Configuration électronique de l'azote 1s2, 2s2, 2p3, 3s0 , 3p0.
-  à l'atome de phosphore ( Z=15) dans son état fondamental. vrai.
Configuration électronique du phosphore 1s2, 2s2, 2p6, 3s2 , 3p3.

Couche de valence.
L'atome de nombre atomique Z =52 admet comme configuration de sa couche de valence, dans l'état fondamental :
- 5s2 ,5p5 . Faux.
1s2, 2s2, 2p6, 3s2 , 3p6 , 3d10, 4s2 , 4p6 , 4d10, 5s2 ,5p4 ,
- 5s2 ,5p3 . Faux.
- 5s2 ,5p6 . Faux.
- 5s2 ,5p4 . Vrai.
- 6 s1. Faux.






Tableau d'avancement.

Décomposition de n0 moles de trioxyde de xénon en présence de n1 moles de xénon et n2 moles de dioxygène
2XeO3(g) = 2Xe(g) + 3O2(g)


avancement (mol)
2XeO3(g) = 2Xe(g) + 3O2(g)
état initial
0
n0 n1 n2
en cours
x
n0-2x
n1+2x n2+3x
état final
xfin
n0-2xfin n1+2xfin n2+3xfin


L'élément chlore ( Z=17) est plus électronégatif :
- que l'élément sodium. Vrai.
- que l'élément oxygène. Faux.
-
que l'élément fluor. Faux.
- que l'élément soufre. Vrai.

Formation du sucrose C12H22O11(s).
La réaction de formation du sucrose admet l'équation :
12 C(s, graphite) + 11 H2O ---> C12H22O11(s) . Vrai.
il y a bien conservation de tous les éléments.
12 C(s, graphite) + 11 O(g) + 22 H(g) ---> C12H22O11(s). Faux.
L'oxygène atomique O(g) et l'hydrogène atomique H(g) n'existent pas dans les conditions habituelles des réactions chimiques.
C6H12O6(s glucose) +C6H12O6(s fructose) ---> C12H22O11(s) + H2O.  Faux.
c'est la réaction inverse, hydrolyse du sucrose, qui se produit.
12 C(s, graphite) +11 / 2 O2(g) + 11 H2(g) --->C12H22O11(s) Faux.
11 / 2 O2(g) + 11 H2(g) sont très réactifs et donnent de l'eau.

Compression réversible de 2 moles de gaz parfait.
La température restant constante, l'énergie interne du gaz ne varie pas. On note Vi, le volume initial du gaz et Vf le volume final.
La chaleur reçue lors de cette transformation se calcule par :


dU =dW+ dQ = 0 ; dQ = -dW et dW=-PdV d'où : dQ =PdV ;
Loi des gaz parfaits : P = 2 RT/V ; 
dQ =2RT / V dV = 2RT d(ln V) ; 
intégrer entre Vi et Vf : Q = 2RT ln (Vf /Vi )









Enthalpie standard de réaction.
L'écart entre la variation d'enthalpie standard de réaction
Dret la variation d'énergie interne standard correspondante Dr :
- est proportionnel à la variation du nombre de moles gazeuses de la réaction  ;  
Vrai.
H = U + PV ; H = U +nRT ; DH = DU + nRDT ; DH - DU = nRDT ;
- est proportionnel à la variation  de température entre l'état initial et l'état final ; Vrai.
- représente la chaleur reçue sous pression constante ; faux ;
la chaleur reçue sous pression constante correspond à l'enthalpie.
- dépend de la température ;
faux ;

Charges formelles dans l'ion nitrate NO3-.

Dans quell(s) représentation(s), le jeu des charges formelles portées par les atomes respectifs (N ; O ; O ; O ) est : +1 ; 0 ; -1 ; -1 ?

A : chaque atome d'oxygène porte une charge négative ;
B : un seul atome d'oxygène porte une charge négative ;
C :  deux atomes d'oxygène portent une charge négative, un atome d'oxyène ne porte aucune charge ; l'atome d'azote porte une charge positive. vrai.
D : les atomes d'oxygène ne portent aucune charge.

Variation d'enthalpie.
Echauffement de n moles de gaz parfait sous pression constante de la température Ti à la température Tf.
La variation d'enthalpie est :
- inférieure à la variation d'énergie interne.
Faux.
DH = nCpDT ; DU = nCvDT ; Cp - Cv= R ;
DH =(n R +nCv)DT ; DH =DU +n RDT avec  n RDT positif.
- s'écrit :   Faux.
il faudrait remplacer Cv par Cp.
- est égale  à U+PV
. Faux.
H = U+PV ; la variation DH est différente de U+PV
.
- représente la chaleur reçue par le système. Vrai.
- est supérieure à la variation d'énergie interne. Vrai.







retour -menu