Aurélie 20/03/08
 

 

Analyse détaillée d'exercices réalisés sous forme de QCM.

Electrolyse

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.



Google


Bromure de cuivre (II).

Texte : solution de bromure de cuivre (II) : volume V = 200 mL ; concentration C = 0,25 mol/L ; intensité constante I = 1 A pendant une durée Dt = 15 min.

Observations : dépôt métallique sur une électrode et coloration rouge brune de la solution sur l'autre.
Données : Couples redox : Br2/ Br-; Cu2+ / Cu ; 1 faraday = 96500 C/mol ; M(Cu) = 63,5 g/mol.


Analyse :

Question relative aux réactions aux électrodes.

A la cathode négative, réduction des ions cuivre (II) :

Cu2+aq + 2e- = Cu(s).

Le dépôt métallique se produit toujours à la cathode.

A l'anode positive, oxydation des ions bromure Br-aq :

2Br-aq = Br2 +2e-.

Question relative à la quantité d'électricité.

Q= I Dt avec Dt = 15*60 = 900 s.

Q = 1*900 = 900 C=900 /3600 = 0,25 Ah.

Or Q = 96500 n(e-) d'où n(e-) =900/96500 =9,33 10-3 mol.

 


Question relative à la variation de masse d'une électrode.

Cu2+aq + 2e- = Cu(s).

n(Cu(s ) anode) = ½ n(e-) =0,5*9,33 10-3 = 4,66 10-3 mol.

masse g) = quantité de matière (mol) * masse molaire (g/mol)

m = 4,66 10-3*63,5 = 0,30 g.

 


Electrolyse.

Texte : solution de sulfate de cadmium : V1 = 2,5 L ; C1 = 0,5 mol/L ;

et d'acide sulfurique : V2 = 0,5 L ; C2 = 1 mol/L ;

Electrodes : cathode en aluminium et anode en plomb.

Intensité constante I = 1,5 A ; durée Dt = 2 h 35 min.

Observations : dépôt métallique à la cathode et dégagement gazeux à l'anode.

On donne : Vm = 25 L/mol ; 1 F = 9,65 104 C mol-1.

Couples oxydant / réducteur :

Al3+(aq) / Al(s) ; Pb2+(aq) / Pb(s) ; Cd2+(aq) / Cd(s) ; O2(g) / H2O(l) ; H+(aq) / H2(g)

Analyse :

Question relative au dégagement gazeux.

A l'anode une oxydation se produit.

Au regard des couples oxydant / réducteur en présence, seule l'eau peut s'oxyder en dioxygène suivant :

H2O = ½O2 + 2H+ + 2e-.

La quantité de matière (mol) de dioxygène est donc 4 fois plus faible que la quantité de matière d'électrons

n(O2 )= 0,25 n(e-). (1)

Question relative à la quantité de matière d'électron.

Quantité d'électricité Q= I Dt.

Dt = 2*3600 + 35*60 =9300 s.

Q = 1,5*9300 = 13950 C

Or Q = 96 500 n(e-) ; n(e-) = 13950/96500 =0,1445 mol.

Question relative au volume de gaz.

(1) donne n(O2) = 0,25*0,1445 = 0,0361 mol

V = n(O2) *Vm = 0,0361*25 =0,90 L.

 





 

Web

www.chimix.com


Sulfate de cuivre : électrodes de cuivre.

Texte : solution de sulfate de cuivre ( Cu2+aq ; SO42- aq) : concentration c=0,25 mol/L ; volume V= 400 mL = 0,4 L. L'intensité du courant I est constante I=0,5 A pendant la durée Dt= 20 min de l'expérience. 1 F = 9,65 104 C /mol ; M( cuivre) = 63,5 g/mol.

Couple oxydant réducteur Cu2+/Cu.

Analyse :

Question relative à l'équation de la réaction.

A la cathode négative, réduction de Cu2+(aq) suivant :

 Cu2+(aq) + 2e- = Cu(s) cathode

A l'anode positive oxydation du métal de l'électrode : ( la masse de l'anode diminue donc)

Cu(s ) anode = Cu2+(aq) + 2e-

Bilan : Cu2+(aq) +Cu(s ) anode = Cu2+(aq) +Cu(s) cathode

Tout se passe comme s'il y avait transfert du cuivre de l'anode ( dite "soluble") à la cathode.

Question relative à la quantité de matière d'électrons.

Q= I Dt avec Dt = 20*60 = 1200 s.

Q = 0,5*1200 = 600 C.

Or Q = 96500 n(e-) d'où n(e-) =600/96500 =6,22 10-3 mol.

Question relative à la variation de masse de l'anode.

A l'anode positive oxydation du métal de l'électrode : ( la masse de l'anode diminue donc)

Cu(s ) anode = Cu2+(aq) + 2e-

n(Cu(s ) anode) = ½ n(e-) =0,5*6,22 10-3 = 3,11 10-3 mol.

masse g) = quantité de matière (mol) * masse molaire (g/mol)

m = 3,11 10-3*63,5 = 0,197 g.

 








retour -menu