Aurélie 12/05/09
 

 

Condensateur et tube au néon concours orthoptie Rennes 2007.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.


.
.

Le dipôle « tube au néon » a les caractéristiques suivantes :

• Si la tension à ses bornes est nulle : il est éteint.

• Il reste éteint si la tension à ses bornes reste inférieure à UA = 4,0 V.

• Il s’allume si la tension à ses bornes est égale ou dépasse UA.

• Une fois allumé, il ne s’éteint que si la tension à ses bornes est inférieure ou égale à UE = 2,0 V.

• Lorsqu’il est éteint, le tube se comporte comme un conducteur ohmique de résistance infinie.

• Lorsqu’il est allumé, le tube se comporte comme un conducteur ohmique de résistance r = 10 ohms.

On réalise le montage suivant :


A t = 0, on ferme l’interrupteur K. Le condensateur est initialement déchargé.

Pour uC < UA, quelle est l’intensité qui traverse le tube au néon ? Justifier.

Le néon est éteint si uC < UA :

Etablir alors l’équation différentielle vérifiée par uC sous forme littérale. En déduire l’expression de uc(t).

Le néon se comporte comme un interrupteur ouvert.

Additivité des tensions : E = uR + uC avec uR =R i et i = dq/dt = CduC/dt.

E = RCduC/dt + uC ; duC/dt +1/(RC) uC = E/(RC). (1)

On pose t, constante de temps, t = RC

Solution générale de duC/dt +1/t uC =0 : uC = A exp ( -t / t) avec A une constante.

Solution particulière de (1) en régime permanent : uC = E.

Solution générale de (1) : uC = A exp ( -t / t)+ E

Or à t = 0, le condensateur n'est pas chargé : uC = 0 = A exp(0) + E ; A = - E

uC (t)= E(1- exp ( -t / t)).





A quelle date t1 le tube s’allume-t-il (expression littérale et application numérique) ?

" Il s’allume si la tension à ses bornes est égale ou dépasse UA = 4,0 V".

UA = E(1- exp ( -t1 / t)) ; 1- exp ( -t1 / t) = UA / E

exp ( -t1 / t) = 1-UA / E ; -t1 / t = ln (1-UA / E )

t1 = -t ln (1-UA / E ). avec RC = 1,2 105 * 12 10-3 = 1,44 103 s.

t1 = - 1,44 103 ln(1-4/6) =1,58 103 s ~ 1,6 103 s.

Juste avant l’allumage du tube, quelle est la valeur de l’intensité débitée par le générateur ?

i = C duC/dt = CE/t exp ( -t / t) ; i(t1) = E/R exp ( -t1 / t)= E/R ( 1-UA / E)

i(t1) =(E-UA) / R =2 / 1,2 105 = 1,7 10-5 A.

Au moment de l’allumage, que vaut l’énergie emmagasinée dans le condensateur ?

Eéle = ½C U2A =0,5 * 12 10-3 * 42 =0,096 J.





Comparer la constante de temps de charge du condensateur à travers la résistance R et la constante de temps de décharge du condensateur à travers le tube lorsque ce dernier est allumé.

t = RC = 1,2 105 * 12 10-3 = 1,44 103 s.

t' = r C = 10 * 12 10-3 = 0,12 s.

t' est 12 000 fois plus petit que t : la durée de la charge est très grande par rapport à la durée de la décharge.

Expliquer pourquoi pour t supérieur ou égal à t1, on peut considérer que le circuit est :

La branche contenant le générateur de fem E a une résistance de 120 000 ohms ; l'intensité du courant dans celle-ci est très faible ; la branche contenant le néon allumé a une résistance de 10 ohms.

Déterminer la date t2 pour laquelle le tube s’éteint à nouveau (expression littérale et application numérique). Conclure.

On choisit comme origine des temps la date t1.

La tension aux bornes du condensateur( décharge ) est de la forme :

uC(t) = UA exp(-t/t')

" Une fois allumé, il ne s’éteint que si la tension à ses bornes est inférieure ou égale à UE = 2,0 V".

UE = UA exp(-t2/t') ; ln(UE /UA ) = -t2/t' ;

t2= t' ln(/UA /UE ) = 0,12 ln(4/2) = 0,083 s.




Montrer qu’avec un tel circuit, uc(t) est périodique.

Dès que le condensateur est éteint, la résistance de la branche contenant le néon devient infinie : cette branche se comporte comme un interrupteur ouvert.

Le condensateur va donc à nouveau se charger.

Dès que la tension aux bornes du condensateur atteint 4 V, le néon s'allume : le condensateur se décharge à travers le néon. Et ainsi de suite.

Tracer l’allure de uc(t) sur quelques périodes.

La tension E a-t-elle une influence sur cette période ? Justifier.

période T = t1 + t2 ; t1 = -RC ln (1-UA / E ) ; t2= rC ln(/UA /UE )

t1 dépend de E, donc la période T dépend de E.


c

retour -menu