Science de la vie et de la terre. Concours Aspts Metz 2015.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.






1.1.  Dans le sang on peut trouver :
des hormones (vrai) ; des virus ( vrai) ; des lymphocytes ( vrai) ; des neurones.

1.2. La circulation sanguine :
contribue à réguler la température du corps ( vrai) ; permet des échanges entre les organes ( vrai) ; fournit aux muscles du dioxyde de carbone ; permet de transmettre des informations nerveuses entre les organes.

1.3. Le traitement immunosurpresseur est nécessaire dans le cas : d'une greffe cardiaque (vrai) ; d'une autogreffe ; d'une greffe de visage (vrai) ; d'une greffe de reins ( vrai).

1.4. Une personne du groupe sanguin A peut donner son sang sans risque à une personne du groupe A (vrai)  B, AB (vrai), O.

2.1. La phagocytose :
est une réaction immunitaire lente  et spécifique ;
permet le plus souvent de stopper l'infection ( vrai) ;
est réalisée par toutes les cellules immunitaires ;
 est plus efficace si les micro-organismes sont neutralisés par les anticorps. Vrai.

2.2. Les lymphocytes B sont capables de secréter dans le sang :
des molécules d'anticorps (vrai) ; des molécules d'antigènes ; des molécules d'antibiotiques ; des molécules de vaccins.

2.3. Les antibiotiques permettent :
de lutter contre les virus ; de lutter contre les bactéries (vrai) ; de lutter contre les bactéries et les virus ; d'éviter une contamination bactérienne.

2.4. Les lymphocytes T :
secrètent des anticorps libérés en quantité dans le sang ;
peuvent détruire le cellules infectées par les virus (vrai) ; sont des globules rouges ; interviennent dans les réactions inflammatoires.

3.1. L'information génétique
se localise dans le cytoplasme des cellules ; est la même chez un frère et une soeur ;  est portée par les chromosomes ( vrai) ; gouverne l'expression des caractères héréditaires. Vrai.




3.2. Un gène :
correspond à un chromosome ; est une portion d'ADN (vrai) ; détermine l'expression d'un caractère héréditaire (vrai) ;
occupe les mêmes positions sur chacun des deux chromosomes d'une paire. Vrai.

  3.3. Une cellule de peau :
n'a pas le même nombre de chromosomes qu'une cellule de foie ;
n'a pas le même nombre de chromosomes qu'une cellule reproductrice ( vrai) ;
contient la totalité de l'information génétique d'un individu ( vrai) ;
ne contient pas la totalité de l'information génétique d'un individu.

3.4. Par rapport au garçon la fille possède :
un chromosome sexuel en moins ;
un chromosome sexuel en plus ;
le même nombre de chromosomes sexuels ( vrai) ;
le même nombre de chromosomes. Vrai.

4.1. Définir les termes suivants :
allèles : versions différentes d'un même gène.
génome : ensemble du matériel génétique d'un individu.

5. Relier chaque affirmation à une explication.
Affirmation
Explication
Les individus appartenant à la même espèce
présentent des états différents
des caractères héréditaires
parce que chaque individu
présente une combinaison d'allèles qui lui est propre
La même méthode de coloration
permet de colorer de la
même manière les noyaux
de toutes les cellules
parce que les chromosomes
 de toutes les cellules sont constitués de molécules d'ADN.
Chaque individu possède deux allèles
pour chacun des gènes de son espèce
parce que les allèles d'un gène
sont portés par chaque chromosome
d'une même paire.
La même molécule d'ADN
 permet l'expression de plusieurs caractères héréditaires
parce que  de nombreux gènes
sont portés par le même chromosome
.









6. Paul est né le 1er mai 2015. A la visite de sa famille, la grand mère s'extasie "il a les cheveux blonds et les yeux bleus de sa mère il sera musclé comme son père". A t-elle raison ? Pourquoi ?
La couleur des yeux et celle des cheveux sont déterminés génétiquement, un allèle venant du père et l'autre de la mère La grand-mère a à moitié raison..
Le gène des yeux bleus est récessif ; il doit exister en double exemplaire, l'un transmis par le père, l'autre par la mère.
De même pour la couleur des cheveux, l'allèle brun domine le blond et le roux.
Deux parents de petite taille auront un enfant de petite taille ; deux parents de grande taille auront un enfant de grande taille. Mais quand un grand rencontre une petite, impossible de prévoir. De plus la musculature n'est pas héhéditaire,, c'est un caractère acquis. Elle a donc tord.

7. Madame Defer quitte la maternité où elle vient d'accoucher d'un fil prénomé Phil. Le groupe sanguin de Phil est O.
Sachant que le père de Phil appartient au groupe sanguin A et qu'elle même appartient au groupe sanguin B, elle soupçonne une erreur dans la détermination du groupe sanguin de son enfant.
Le groupe sanguin  est déterminé par un gène situé sur le chromosome n°9. Ce gène existe sous trois formes d'allèles : A, B et O. Les allèles A et B sont domminants par rapport à O.
Indiquer l'allèle présent sur chacun des deux chromosomes  n°9 de phil. Justifier.

Pour qu'un allèle récessif s'exprime, le même allèle doit être présent sur chacun des deux chromosomes.
Indiquer l'allèle présent sur chacun des deux chromosomes n°9 de son père. Justifier.
Allèle A dominant ( qui s'exprime ) et O récessif.
Indiquer l'allèle présent sur chacun des deux chromosomes n°9 de sa mère. Justifier.
Allèle B dominant ( il s'exprime) et O récessif.
Rédiger une explication qui puisse lever le soupçon de Mme Defer.
La particularité de l'allèle récessif est qu'il peut être présent dans le génome et transmis sur plusieurs générations sans qu'il ne s'exprime dans le phénotype de ses porteurs. S'il n'y a pas d'allèle dominant, les deux exemplaires du gène ont le même allèle récessif : ce dernier s'exprime.

8. Mr Dupond s'est blessé au doigt avec une scie. Mr Dupond a été vacciné contre le tétanos. Expliquer pourquoi Mr Dupond vacciné n'a pas contracté le tétanos.
La vaccination est un procédé qui consiste à introduire un agent extérieur ou vaccin dans un organisme afin que celui-ci crée une réaction immunitaire positive contre une maladie infectieuse. Un agent infectieux tué ou modifié pour être inoffensif est introduit dans l'organisme.
Le système immunitaire se défend en créant des anticorps spécifiques.
En cas de contact avec la version active de l'agent infectieux, la production de ces mêmes anticorps sera mise en route plus rapidement.
Mais la vaccination thérapeutique ne sert à rien si la maladie est déja déclarée.


.



  

menu