Le défi énergétique : mode de transport, les iles en pleine transition énergétique : bac L, ES,  2013- 20104.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.



 


Document 1.
Pour un « trafic voyageur » T, la consommation d’énergie C dépend du mode de transport choisi (train, bus, voiture… avion). On définit, en économie, l’efficacité énergétique E d’un mode de transport par la relation :
E = C / T
Pour un « trafic voyageur » T donné, un mode de transport sera d’autant plus efficace que la consommation d’énergie C sera faible.
La consommation C s’exprime en Millions de tep(1).
Le « trafic voyageur » T s’exprime en Milliards de kilomètres (parcourus par l’ensemble des voyageurs).
L’efficacité énergétique E s’exprime en Millions de tep /Milliards de kilomètres.
La tep, tonne d'équivalent pétrole représente une unité d'énergie. 1 tep correspond à l’énergie dégagée par la combustion d’une tonne de pétrole.
Document 2.
Efficacité énergétique moyenne selon le mode de transport (Source : ADEME, Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie).
Mode de transport Train, tram métro Bus car deux-roues
motorisés
Voiture Avion
E 0,012 0,017 0,035 0,040 0,065
Trafic voyageurs en France 2011 (Source : Insee, Institut national de la statistique et des études
économiques).
Mode de tranport Voiture Bus car Transport ferré Transport aérien
T 812,7 1,1 104 13,5
Production électrique en France 2009
(Source : Commissariat Général du Développement Durable – Octobre 2010).

Hydraulique Eolien
photovoltaïque
Thermique classique Thermique nucléaire
Millions de tep 4,9 1,1 5,3 35,3
% dans la production
électrique française
11 2 11 76
.


A partir de vos connaissances, préciser la principale source d’énergie primaire utilisée pour le
déplacement d’un voyageur en voiture
.
Les énergies fossiles, pétrole, gaz, constituent la principale source d'énergie primaire pour le déplacement en voiture.
Donner le mode de transport permettant, pour un trafic-voyageur donné, la consommation C la plus faible.
Pour un trafic voyageur T donné, le transport ferré ( train, tram, métro ) posède la plus faible efficacité énergétique.
Calculer la consommation d’énergie C engendrée par les déplacements en voiture en 2011 en France.
C = E x T = 0,040 * 812,7 = 32,5 millions de tep.
Déterminer la valeur et le pourcentage de l’énergie électrique, d’origine renouvelable, produite en France en 2009.
Hydraulique, éolien et photovoltaïque sont des énergies renouvelables : elles représentent en 2009, 11+2 = 13 % de la production électrique française.
Depuis la fin des années 1970, l’ensemble des sites français permettant la production d’énergie électrique, d’origine hydraulique, a été aménagé. Dans le cadre du développement durable, à moyen terme (10 ans), 20% du trafic voiture se fera avec du tout électrique. Dans cette perspective, choisir le mode de production énergétique qu'il faudra développer.
Il faudra développer l'éolien et le photovoltaïque.

.


Document 1 : les iles en pleine transition énergétique.
« Toutes déconnectées du réseau électrique continental, toutes confrontées à l’instabilité de l’acheminement de la ressource, et toutes résolues à écrire un avenir autonome ensemble en se fixant comme date butoir 2050, au plus tôt 2030, la Corse, la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion ont des préoccupations énergétiques communes [….] et se préparent à la société de l’après pétrole.
Il y a de l’émulation dans l’espace insulaire parce que toutes les îles forment les voeux de l’excellence énergétique, de la qualité environnementale d’exception et de l’exemplarité. Et on se donne les moyens de réaliser ces ambitions à travers des initiatives variées. […] A titre d’exemple, on installe 120 000 chauffe-eaux solaires à la Réunion et on favorise l’achat de centrales photovoltaïques domestiques […]. La Réunion place aussi une part de ses espoirs dans les énergies des mers [….] les courants, le relief sous-marin, la présence de nombreux cours d’eau représentent autant de facteurs propices au progrès. La Bagasse, un déchet issu de la canne à sucre est également mis à profit.
En Corse, les fermes solaires se développent. Par exemple, en 2015 pratiquement 7MW seront produits dans la ferme solaire de Méria à l’aide de panneaux photovoltaïques. »
D’après un article de « Corse Matin », juillet 2013.
Document 2 : le pic de Hubbert.
Marion King Hubbert, géophysicien a étudié les capacités des réserves de matières premières et en a établi une courbe d’évolution générale, représentée ci-après.

À l’aide du document 2, justifiez la phrase du texte « les îles se préparent à la société de l’après-pétrole ».
Ce graphe présente un pic : la quantité de pétrole extraite atteint un maximum en 2015, au delà elle devrait décroître.
A partir de 2015, on aura consommé la moitié des réserves de pétrole facile à extraire. Au delà de cette date, le pétrole sera de plus en plus difficile à extraire, donc plus rare et plus cher. Ajoutons à cela, une demande accrue de pétrole de la part des pays en voie de développement.
Quelles sont les trois sources d’énergie renouvelable mises en avant dans l’article du document 1 ?
Le solaire thermique et photovoltaïque ; l'énergie issue des courants marins et de torrents de montagne ; l'énergie issue de la biomasse ( la bagasse ).
 Pourquoi « la bagasse », déchet issu de la canne à sucre, peut être considérée comme une ressource d’énergie renouvelable contrairement au pétrole ?
La canne à sucre pousse chaque année grâce au soleil et à l'eau : en utilisant la bagasse, déchet issu de la canne, on entamme aucune réserve : c'est donc une source d'énergie renouvelable.
En quoi les énergies des mers vont-elles permettre de réaliser le « voeu de qualité d’exception environnementale »?
Les énergies issues des courants marins sont renouvelables ; les installattions en mer, peu visibles, ne dégradent pas le paysage ; elles ne causent aucune nuisance sonores.
On s’intéresse à la chaîne énergétique de la ferme de Méria.

En considérant 10 h d’ensoleillement journalier, calculez l’énergie produite par jour dans cette ferme en 2015.
Une puissance de 7 MW =7  106 W  = 7 103 kW sera produite en 2015.
L'énergie ( kWh) est une puissance ( kW) fois une durée en heure.
7 103 *10 = 7 104 kWh.




.




  

menu