Aurélie 04/04/13
 

 

QCM : Radioactivité, satellite, énergie, concours kiné St Michel 2013.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.



 


Radioactivité.
A) Une désintégration radioactive est une réaction chimique spontanée et aléatoire. Faux.
Il s'agit d'une réaction nucléaire.
B)
L'uranium 238 subit une désintégration de type alpha. Le noyau fils est un noyau de thorium 234. Vrai.
23892U ---> 23490Th + 42He.
C) L'activité d'un échantillon radioactif est le nombre de désintégrations par minute. Elle s'exprime en becquerel ( Bq). Faux.
L'activité correspond au nombre de désintégrations par seconde.
D) La réaction d'équation 4919K ---> AZX +4920Ca est une désintégration ß-. Vrai.
4919K ---> 0-1e +4920Ca.
Réactions nucléaires.
  A) Lors d'une réaction nucléaire, la masse des réactifs est inférieure à celle des produits. Faux.
La masse des produits est inférieure à celle des réactifs.
B) La réaction d'équation
12453I ---> 0-1e +12454Xe est une réaction de fission. Faux.
Dans une fission on obtient entre autre, deux nouveaux noyaux.
C) L'uranium 232 est un isotope du thorium 232. Faux.
Uranium et thorium n'ont pas le même numéro atomique.
D) Pour une perte de masse  Dm = -3,0 10-29 kg, l'énergie libérée est de 17 MeV. Vrai.
|Dm|c2 =
3,0 10-29 *9 1016 =2,7 10-12 J ou 2,7 10-12 /(1,6 10-19) =1,7 107 eV = 17 MeV.
Satellites et planètes.
Un satellite de la terre, S, supposé ponctuel de période Ts =86 000 s est soumis uniquement à la force gravitationnelle de la terre, de centre G, de rayon RT et de masse MT. Ce satellite est situé à l'altitude h par rapport au sol terrestre et animé d'un mouvement circulaire uniforme à la vitesse V. On se place dans le référentiel géocentrique supposé galiléen.
A) Ce satellite est géostationnaire. Faux.
Un satellite géostationnaire se situe dans le plan équatorial et tourne dans le même sens que la terre. Sa période est voisine de 86 000 s.
B) La aleur de la force gravitationnelle exercée par la terre sur le satellite a pour expression : FT/S = G m MT / R2T. Faux.
FT/S = G m MT / (RT+h)2.
C) La troisième loi de Newton s'écrit : . Faux.
Ces forces sont opposées : même direction, même norme et sens contraire.
D) La vitesse du satellite a pour expression : V = (GMT / (RT+h))½. Vrai.

.


Cohésion de la matière.
A) Des molécules porteuses d'un groupe hydroxyle présentent des liaisons hydrogène entre elles qui participent à la cohésion du solide moléculaire. Vrai.
B) Les interactions de Van der Walls sont des interactions entre deux ions d'un solide ionique. Faux.
Interactions électriques de faible intensité entre atomes, molécules.
C) La molécule de dioxyde de carbone est apolaire. Vrai.

D) Un dipole électrique est caractérisé par son moment dipolaire colinéaire à la liaison et orienté du pôle + vers le pôle - du dipole. Faux.
Orienté du pôle moins vers le pôle plus.


Transferts quantiques d'énergie.
A) Par absorption d'un quantum d'énergie, une molécule peut passer d'un niveau inférieur à un niveau supérieur. Vrai.
Diffraction par une fente de largeur proche de la longueur d'onde de la lumière.
B) Une transition d'énergie dite vibratoire est associée à une radiation infrarouge. Vrai.
q = l /a ~ ½l / D ; l = al /(2D).
C) Un laser émet une lumière polychromatique directive. Faux.
La lumière laser est quasi-monochromatique.
D) Les états excités sont caractérisés par une énergie inférieure à celle de l'état fondamental. Faux.






Transmettre et stocker l'information.
 
A) Une chaine de transmission de l'information est constituée d'un émetteur et d'un récepteur. Vrai.
B) Un signal analogique varie de façon discontinue au cours du temps. Faux.
C) Une image numérique est composée de pixels, eux même divisés en trois sous-pixels. Vrai.
D) La définition d'une image est égale au nombre de sous-pixels qui la composent. Faux.
La définition d'une image numérique correspond au nombre de pixels qui la composent.
Energie.

Une balle de masse 100 g assimilable à un point, est lancée verticalement vers le haut, d'une hauteur h = 2 m par rapport au sol avec une vitesse initiale de 6 m/s. On considère qu'il n'y a pas de frottement. Soit (Oz) un axe vertical orienté vers le haut dont l'origine est au sol.
A) A l'instant initial, l'énergie cinétique est maximale et l'énergie potentielle est nulle. Faux.
L'énergie cinétique est maximale juste avant le contact avec le sol et l'énergie potentielle est nulle au sol.
B) L'énergie mécanique est constante et vaut 3,8 J. Vrai.
Seul le poids travaille et le poids est une force conservative : l'énergie mécanique est constante.
Initialement : Ec = ½mv2
= 0,5 *0,100 *62 =1,8 J ; Epp = mgh = 0,1 *9,8 *2 =1,96 ~2 J ; Em = 1,8 +2 = 3,8 J .
C) La hauteur maximale atteinte est 3,8 m. Vrai.
Au point le plus haut, l'énergie mécanique  est sous forme potentielle de pesanteur : 3,8 = mg H ; H = 3,8 (0,1 *9,8) ~3,8 m.
D) Lorsque la balle touche le sol son énergie potentielle est négative. Faux.
Pendule et énergie.
On donne l'évolution au cours du temps des énergies d'un pendule de masse m = 200 g, écarté de sa position d'équilibre et lâché sans vitesse initiale à l'instant t=0.


A) La courbe en pointillé représente l'énergie cinétique. Vrai.
La vitesse initiale est nulle.
B) L'énergie mécanique est conservée et égale à 18 mJ. Faux.
Initialement l'énergie mécanique est sous forme potentielle et vaut 36 mJ ; en absence de frottement l'énergie mécanique se conserve.
C) Le pendule passe par une position d'équilibre à t = 0,35 s. Faux.
A la position d'équilibre l'énergie potentielle est nulle : t = 0,7 s.
D) A la date t = 0,7 s, la vitesse du pendule vaut 0,6 m/s. Vrai.
L'énergie mécanique est sous forme cinétique : 0,036 = ½mv2 ; v2 = 0,072 / 0,2 = 0,36 ; v = 0,6 m/s.




  


menu