Aurélie 10/06/12
 

 

   QCM physique, concours ergothérapie Clermont Ferrant 2012.




Indiquer la ou les réponse(s) juste(s)


Le dipôle RC.
Le flash d'un appareil photographique fonctionne grâce à la décharge d'un condensateur de capacité C = 4 mF chargé sous une tension U = 4 V. La décharge complète s'effectue en 0,1 ms.
L'énergie stockée E par le condensateur est donnée par la formule :
0,5 UC2 ; 0,5 CU ; CU2 ; 0,5
CU2 Vrai ; aucune des propositions citées.
Quelle est l'énergie stockée par le condensateur ?
32 mJ ; 64 mJ ; 32 mW ; 8 mJ ; aucune des propositions citées.
0,5 * 4 10-3 * 42 = 0,032 J = 32 mJ.

Quelle est la puissance mise en jeu au cours de la décharge ?
640 W ; 320 J ; 320 W ; 80 W ;
aucune des propositions citées.
énergie (J) / temps (s) = 0,032 / 10-4 = 320 W.

Le dipôle LC.
On étudie un circuit réalisé à l'aide d'une bobine de résistance négligeable, d'inductance L et un condensateur de capacité C = 0,1 µF. Le condensateur utilisé est chargé puis ses bornes sont déconnectées et reliées à celles de la bobine. La tension aux bornes d'un condensateur est visualisée sur un oscilloscope. Base de temps 0,2 ms/div ; 2 V/div. L'amplitude de la tension est 6 V.
La période est T = 1 ms. Déterminer la pulsation propre de l'oscillateur ( en rad/s).
3,14 ; 6,28 ; 6280 ; 0,6280 ;
aucune des propositions citées.
w = 2 p / T = 6,28 / 0,001 = 6280 rad/s.
En considérant que la pulsation propre est 5000 rad/s, calculer L.
0,4 J ; 0,4 H ; 4 H ; 4 J ;
aucune des propositions citées.
w2 = 1/(LC) ; L = 1/(C
w2) = 1/(10-7*50002) =0,4 H.

Chute d'une balle.
Une balle de masse m =200 g est lâchée sans vitesse à 170 m du sol ; g = 10 m s-2.
Les forces qui s'exercent sur la balle sont :
le poids de la balle
Vrai ; les forces de frottement de l'air Vrai ; la poussée d'Archimède Vrai ; le champ magnétique terrestre ; aucune des propositions citées.
Au bout qe quelques secondes la vitesse de la balle est constante mésirée à 10 m/s. les forces de frottement sont de la forme f = kv2. Toutes autres forces que le poids et les frottements de l'air sont négligés. Déterminer la valeur de k.
20 g m-2 ; 20 g m-1 ; 0,2 kg m-1 ; 0,02 kg m-1 ;
aucune des propositions citées.
Le poids et les frottements sont opposés; ces forces ont même valeur :
mg = kv2 ; k = mg / v2 =0,2 *10 * 100 =0,02
kg m-1 =20 g m-1.
Donner la valeur de l'accélération initiale.
1 m s-2 ; 10 m s-2
Vrai ; est égale à la valeur du champ de pesanteur Vrai ; est égale à la somme des forces qui s'exercent sur la balle ; aucune des propositions citées.
La vitesse initiale étant nulle, la force de frottement est nulle et la balle n'est soumise qu'à son poids. Par suite a = g = 10 m s-2.

.
.

Chute libre.
On étudie la chute libre d'un objet de masse m lancé avec une vitess initiale v0 faisant un angle a avec l'horizontale. On note P le poids
Vrai.
x(t) = v0 cos a t.
Vrai. y(t) = v0 cos a t. Faux. y(t) = -½gt2 + v0 sin a t.
L'équation de la trajectoire y(x) est en accord avec une trajectoire hyperbolique.
Faux. branche de parabole.
Aucune des propositions citées.

Lorsque l'objet atteint sa hauteur maximale, le vecteur vitesse est horizontal.
Vrai.
La hauteur maximale atteinte est  v02 cosa2 / (2g).
Faux.
vy = 0 = -gt + v0sin a  ; t =v0sin a / g ; repport dans y(t) : hmax = -½g(v0sin a / g )2 + v0sin a(v0sin a / g ) = v02 sina2 / (2g).
Lorsque l'objet atteint sa hauteur maximale, vy = 0.
Vrai.
Lorsque l'objet atteint sa hauteur maximale, vy est maximale. Faux.
Aucune des propositions citées.

Soit r le rayon de la trajectoire, v la vitesse, w la vitesse angulaire et T la période orbitale d'un satellite terrestre en mouvement circulaire uniforme dans le référentiel géocentrique.
T = 2 p w.
Faux. T = 2 p / w = 2 p r/v.
T = 2p r / v.
Vrai. v = rw2. Faux. v = r w.
T =
2 p / w. Vrai. Aucune des propositions citées.



Défaut de masse d'un noyau.
Le défaut de masse d'un noyau  :

Traduit une masse du noyau supérieure à la somme des masses des constituants du noyau. Faux.
Expérimentalement, on a constaté que la masse du noyau atomique est inférieure à la somme des masses des nucléons qui le constituent.
On appelle défaut de masse d'un noyau la différence entre la masse totale des A nucléons séparés ( Z protons et A-Z neutrons), au repos et la masse du noyau formé, au repos.
Correspond à l'énergie de liaison du noyau. Faux.
On appelle énergie de liaison notée El d'un noyau l'énergie que doit fournir le milieu extérieur pour séparer ce noyau au repos en ses nucléons libres au repos.
N'est défini que pour des noyaux ayant un nombre de protons inférieur à 20. Faux.
Traduit une masse du noyau inférieure à la somme des masses des constituants du noyau.
Vrai.
Aucune des propositions citées.

La fusion.
Conserne les noyaux lourds.
Faux.
Est spontanée.
Faux. Produit de l'énergie. Vrai.
Produit un noyau dont l'énergie de liaison est plus proche de la zone de stabilité de la courbe d'Aston.
Vrai.
Aucune des propositions citées.

On dispose d'une activité de 280 MBq de 99Tc à 8h. La demi-vie du
99Tc est de 6 h. Quelle sera l'activité du 99Tc à 20 h ?
140 Mbq ; 70 Mbq ; 70 mCi ; 560 MBq ;
aucune des propositions citées.
20 -8 = 12 h soit deux demi-vie : l'activité initiale sera divisée par 4 à 20 h soit 70 MBq.

Soit l'atome de lithium 63Li.
Le noyau contient trois neutrons.
Vrai. Le noyau contient 6 nucléons. Vrai.
Six électrons gravitent autour du noyau.
Faux. ( 3 électrons).
L'interaction nucléaire forte est attractive.
Vrai. Aucune des propositions citées.





Onde mécanique.
On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d'une perturbation dans un milieu matériel, sans transport de matière.
Vrai.
On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d'une perturbation dans un milieu matériel, avec transport de matière. Faux.
Une onde est transversale lorsqu'un point du milieu est affecté par la perturbation et se déplace perpendiculairement à la direction de propagation de l'onde.
Vrai.
Une onde est longitudinale lorsqu'un point du milieu est affecté par la perturbation et se déplace parallèlement à la direction de propagation de l'onde. Vrai.
Aucune des propositions citées.

On créé une perturbation à l'extrémité d'un ressort, l'onde observée est :
transversale, circulaire, a une dimension (
Vrai ), à trois dimensions, aucune des propositions citées.

La relation entre la célérité v, la longueur d'onde l et la fréquence f d'une onde progressive sinusoïdale est :
v = l / f ; v = l f
( Vrai ) ; l = v f ; f = v l ; aucune des propositions citées.

Une lumière émise par une lampe à vapeur de mercure contient trois radiations intenses de longueur d'once l1 = 440 nm, l2 = 550 nm et l3 = 580 nm.
L'énergie de chaque radiation est donnée par E = hc l.
Faux. E = h c / l.
L'énergie est identique pour les trois radiations.
Faux.
Parmi les trois radiations, celle qui a la plus grande énergie est celle qui a la plus petite longueur d'onde.
Vrai.
Contrairement aux ondes mécaniques, les ondes lumineuses peuvent se propager dans le vide.
Vrai.
Aucune des propositions citées.

Un faisceau lumineux monochromatique de longueur d'onde l = 589 nm traverse un prisme de verre, la vitesse v du faisceau lumineux dans le verre vaut 2 108 m/s.
Le faisceau lumineux est dévié par le prisme.
Vrai.
L'indice de réfraction du prisme dépend de la longueur d'onde du faisceau.
Vrai.
L'indice de réfraction est donné par n = l c.
Faux.
n = 1,5.
Vrai. n = c /v = 3 108 / (2 108) = 1,5.
Aucune des propositions citées.

Soient deux planètes A et B dans un même référentielhéliocentrique. Les orbites de ces planètes sont des éllipses. La période de révolution et la demi-longueur du grand axe de l'ellipse pour la planètes ectivement 2 ans et 1 U.A. La période de révolution de la planète B est de 4 ans.
D'après la troisième loi de Kepler, le carré de la période de révolution est proportionnel au carré de la demi-longueur du grand axe de l'ellipse.
Faux.
D'après la troisième loi de kepler, le carré de la période de révolution est proportionnel au cube de la demi-longueur du grand axe de l'ellipse. Vrai.
Le cube de la demi-longueur du grand axe de l'ellipse de B est 4 U.A.
Vrai. 22 / 13 = 42 / x3 ; x3  = 4 U.A3.
D'après le seconde loi de Kepler, pendant une durée donnée dt, l'aire balayée par le rayon joignant le centre du soleil au centre de la planète est constante.
Vrai.
Aucune des propositions citées.

Calculer la valeur de la force de gravitation Soleil-terre. Distance terre-soleil = 100 106 km ; masses respectives du soleil et de la terre : 2 1030 et 6 1024 kg ; g ~7 10-11 SI.
12 1028 N ;
84 1027 N ; 12 10468 N ; 84 1037 N ; aucune des propositions citées.
F = GMm/d2 =
7 10-11 * 2 1030* 6 1024/ (100 109)2 =84 1021 N.



Un courant de 10 A circule dans les spires d'un solénoïde.
Le champ magnétique créé est nul en tout point de l'esppace.
Faux.
A l'intérieur du solénoïde, les lignes de champ sont parallèles.
Vrai.
A l'intérieur du solénoïde, le champ magnétique est uniforme. Vrai.
La valeur du champ magnétique est indépendant du nombre de spires du solénoïde.
Faux.
Aucune des propositions citées.

Une lentille convergente peut former une image :
Virtuelle, droite et agrandie.
Vrai. ( fonctionnement en loupe ).
Virtuelle, renversée et réduite.
Faux pour un objet réel , Vrai pour un objet virtuel.
Réelle, renversée et réduite.
Vrai.
Réelle, renversée et agrandie.
Vrai.
Aucune des propositions citées.

Dans le modèle réduit de l'oeil :
Le cristallin est modélisé par une lentille.
Vrai.
La pupille est modélisée par un écran.
Faux par un diaphragme.
La rétine est modélisée par un diaphragme.
Faux par un écran.
Le diaphragme limite la quantité de lumière incidente.
Vrai.
Aucune des propositions citées.



menu