Aurélie 10/06/12
 

 

   La potabilité d'une eau, bac L- ES Amérique du Nord 2012.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies vous proposant des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.




.


Document 1 : composition ionique de trois eaux issues de trois régions.
Ion
Lac Victoria
Grand Lac salé
Mer Morte
Na+
0,01
67
45
Mg2+
0,006
6
49
Ca2+
0,01
0,407
19
Cl-
0,02
112
252
SO42-
0,002
13
0,508
Document 2 : tests de reconnaissances d'ions.
Ion à caractériser
couleur en solution
réactif
observation
ion cuivre (II) bleu Cu2+
ion hydroxyde HO-
précipité bleu
ion fer (II) bleu Fe2+ ion hydroxyde HO- précipité vert
ion calcium incolore Ca2+
ion oxalate C2O42-
précipité blanc
 chlorure incolore Cl- ion argent Ag+
précipité blanc qui noirçit à la lumière
sulfate incolore SO42-
ion baryum Ba2+
précipité blanc
Résultats de certains tests sur les trois eaux étudiées. 
Ion
Eau A
Eau B
Eau C
Ca2+
-
-
+
Cl-
+
-
+
SO42-
+
-
+
+ : teste positif ; - : test négatif.
Document 3 : quelques critères physico-chimiques de potabilité d'une eau.
paramètre
limite de potabilité
pH
entre 6,5 et 9
total pesticides
< 0,5 µg/L
ion plomb Pb2+
< 10 µg/L
ion calcium Ca2+
pas de limite
ion magnésium Mg2+
<50 mg/L
ion sodium Na+
<150 mg/L
ion potassium K+
<12 mg/L
ion sulfate SO42-
<250 mg/L
ion chlorure Cl-
< 200 mg/L
ion nitrate NO3-
<50 mg/L

.


On s'intéresse au test des ions sulfate sur l'eau A.
Entourer le schéma correspondant, le réactif utilisé et le résultat observé.
En présence d'ion baryum, les ions sulfate donnent un précipité blanc de sulfate de baryum.

Grâce aux résultats des tests sur les trois eaux, déterminer la région d'où proviennent ces trois eaux. Faire apparaître les étapes du raisonnement.
Les eaux A et B contiennent très peu d'ion calcium ( test négatif) ; seule l'eau C contient beaucoup d'ion calcium ( test positif ), elle correspond à l'eau issue de la Mer Morte.
L'eau A est riche en ion chlorure ( test positif ), l'eau B contient très peu d'ion chlorure ( test négatif) : l'eau A provient du Grand lac salé.
L'eau B contient très peu d'ion calcium, chlorure, sulfate ( tests négatifs), elle provient du lac Victoria.





En s'intéressant uniquement à la teneur en ion chlorure, sulfate et calcium, évaluer si un scientifique revenant du lac Victoria pourrait consommer, en cas de déshydratation, l'eau de ce lac ?
La grande chaleur fait perdre beaucoup d'eau et de sels minéraux. Il faut donc boire de l'eau bien minéralisée pour compenser ces pertes. L'eau du lac Victoria, très peu minéralisée, ne convient donc pas.
Envisager si la connaissance des résultats de ces trois tests suffit, d'un point de vue physico-chimique, à déterminer la potabilité d'une eau.
Non, ces tests sont insuffisants et ne donnent pas la composition, entre autres, en ion nitrate, sodium, potassium, fluorure.
Proposer des critères devant être pris en compte pour déterminer la potabilité d'une eau.
La qualité microbiologique, la qualité chimique, la qualité physique et gustative, les substances indésirables sont des critères de potabilité relatifs à la santé public.
L'eau adoucie ou déminéralisée est un critère relatif au confort du consommateur.









menu